Aller au contenu principal

A10 : aménagement à 2x3 voies entre Poitiers et Veigné

Une opportunité économique

Avant de dessiner son projet, VINCI Autoroutes, toujours attentif aux besoins du territoire, a confié au bureau d’études Arcadis la réalisation d’un diagnostic socio-économique complet. Ce document fait apparaître plusieurs leviers de développement intéressants.

L’autoroute, facilitateur des échanges économiques

Pour le tourisme et le secteur tertiaire, viviers d’emplois importants, ainsi que pour le secteur agricole, actif dans la région, le réseau routier et autoroutier est devenu un atout indéniable. Il facilite les déplacements des salariés dans leurs trajets domicile-travail et les déplacements des professionnels associés à ces activités : livraisons de matières premières et produits finis comme par exemple de produits alimentaires issus du secteur agricole.
La qualité du réseau autoroutier constitue, par conséquent, un maillon essentiel pour le bon fonctionnement des relations industrielles et commerciales à l’échelle régionale. VINCI Autoroutes en a conscience : dès lors, le projet d’élargissement est conçu pour maintenir, voire renforcer, ce rôle clé de facilitateur des échanges économiques joué par l’autoroute.

Favoriser la vitalité touristique

Axe de développement économique majeur, particulièrement dépendant du réseau d’infrastructures de transport, le secteur touristique est très important dans les deux départements concernés par le tracé du projet.
L’Indre-et-Loire comme la Vienne offrent une grande diversité de propositions touristiques. Le tracé de l’autoroute A10 propose un accès simple à un patrimoine architectural très important : au centre historique de Poitiers, ville aux « 100 clochers », à l’abbaye de Saint-Savin, ou à la cité médiévale de Loches. Il dessert, aussi des parcs et réserves naturelles, tels que la réserve du Pinail ou le parc de Saint-Cyr ; et des sites culturels de premier plan comme le château de Crémault à Bonneuil-Matours.
Le tourisme, dans ces départements, est également industriel et scientifique, avec les thermes de la Roche Posay, les ateliers de fabrication des bottes Aigle, sur le site d’Ingrandes-sur-Vienne, ou encore le Futuroscope.
La multiplicité et l’éparpillement des sites exigent un réseau de transport efficace. L’autoroute A10 y occupe une place d’autant plus centrale que la mondialisation du tourisme impose une gestion rigoureuse des temps de parcours et de visite.

Un projet générateur d’emploi et d’insertion

De la phase étude à la phase travaux, l’aménagement de l’autoroute A10 contribuera à soutenir la croissance économique locale et à dynamiser l’emploi, notamment par le biais de l’insertion.